PCO-1011

PROCESSUS DE LA COMMUNICATION HUMAINE

  • Biais de faux consensus : Exagérer le % des gens qui partagent nos attitudes, comportements et opinions
  • Biais de fausse perception d’unicité : Sous évaluation du % des gens possédant les mêmes habiletés que nous
  • Déterminants de l’estime de soi : L’écart entre le soi réel et le soi idéal, réussites que l’on obtient en fonction des ambitions que l’on a, approbation des autres, besoin fondamental d’une estime de soi positive
  • Moyens : Remplacer les croyances auto-destructives par des croyances constructives, s’entourer de gens qui nous nourrissent, travailler à des projets qui ont des chances de réussir
  • Monitorage faible : Concept de soi mieux défini, petite détection des mensonges, garde leur opinion même à leur détriment
  • Monitorage élevé : Flexible en s’adaptant aux diverses situations, plus grande détection du mensonge, adhésion à l’opinion de groupe
  • Soi stratégique : Se montrer agréable et gentil, faire la promotion de soi, se montrer dominant et menaçant, présenter une conduite exemplaire, s’attirer l’aide et la sympathie
  • Soi authentique : sans maquillage, notre vrai jour, sans jeu
  • Ouverture de soi : Communication où on révèle une chose importante sur soi-même que notre auditoire ignore
  • Facteurs liés à l’ouverture : la personnalité : socialiste et extravertie pas peur de parler. La culture : les américains s’affirment davantage que le reste du monde, l’appartenance sexuelle : les femmes parlent plus facilement de leurs relations amoureuses passées, les auditeurs : plus difficile de se confier dans de grands groupes, sujet abordé : nous sommes enviés de choisir nos sujets lors de l’ouverture
  • Avantages de l’ouverture : Mieux se connaître : permet un nouveau point de vue sur nous-mêmes et mieux comprendre nos comportements, Améliorer sa comm avec les autres : plus on comprend ce que les autres nous disent, plus on les comprend, Améliorer sa santé physique : réduit les risques de maladie, lien entre le deuil que vit une personne et ceux qui les vivent en silence
  • Risque de l’ouverture : plan personnel : rejet possible de la famille et amis, plan relationnel : révéler nuit à la confiance et à la relation, plan professionnel : déclarer son homosexualité = effets sur la relation de travail
  • Expression des émotions : femmes = se confient à sa meilleure amie Gars = se défoule dans le sport
  • 3 étapes de la perception : 1- sélection de l’info : Perception sélective interne : expériences, valeurs, croyances Perception sélective externe : intensité, taille, contraste, répétition, mouvements 2- Organisation : proximité, temporalité, similarité, contraste, fermeture (message incomplet et perçu achevé) 3- Interprétation : Étape est hautement subjective
  • Théorie implicite de la personnalité : Ensemble des hypothèses que nous avons tant qu’à la façon dont les caractéristiques des personnes se regroupent
  • Prophéties qui s’auto-réalisent : Tendance propre aux attentes personnelles, à susciter les comportements confirmant ses attentes, nous croyons que Frank est belliqueux alors nous attendons une réaction agressive. Nous agissons envers lui comme si notre prédiction était fondée (en étant offensif), puisque nous agissons de façon agressive, il va sans dire qu’il le sera également.
  • Impacts d’un stéréotype sur la perception des autres : Danger : déclencher des attitudes et des comportements discriminatoires : Ex : ne pas embaucher, insulter, décourager un choix de carrière
  • Erreurs fondamentales d’attribution : Def : Tendance, en observant le comportement d’autrui, à sous-estimer les tendances de la situation et surestimer les influences des dispositions intérieures donc ex : qq’1 a un échec à l’examen, donc il n’a pas étudié.
  • Perception plus juste d’autrui : être critique à l’égard de ses perceptions, les vérifier, réduire l’incertitude, être sensible aux différences culturelles
  • Être critique à l’égard de ses perceptions : Éviter de tirer des conclusions hâtives, éviter de tirer des conclusions en fonction d’un seul indice, éviter de lire dans les pensées d’autrui, méfiez-vous de vos propres préjugés, demandez-vous ans quelle mesure vos besoins et vos désirs influent sur ce que vous voyez ou ne voyez pas.
  • Vérifier ses perceptions : 1- Décrire ce que nous ressentons, 2- Décrire les événements qui ont suscité cette impression 3- Proposer quelques interprétations de ce qui s’est produit, le plus objectivement possible, sans évaluer. Tente de trouver plusieurs interprétations possibles et les énoncer sous forme d’hypothèses. 4- Demander à l’autre de confirmer ces hypothèses
  • Première impression : Jugement spontané et automatique qui consiste à former une opinion dans les premiers instants
  • Facteurs de la mauvaise écoute : bruit, besoin de parler, idées préconçues, blocage émotif, attraction, sympathie, différence, évaluation à priori du message
  • Fonctions de l’écoute active : démontre au locuteur notre écoute, permet de vérifier la compréhension du message, acceptation du message, favorise l’exploration de ses pensées
  • Reflet-reformulation : Traduction dans ses propres mots des sentiments ainsi que les propos du locuteur en lien avec la situation vécue et sentiments.
  • Communication non-violente : Observer sans juger, exprimer ses sentiments, nommer les besoins, faire une demande concrète et négociable
  • Critiques constructives : Point de vue positif, agir avec tact, donner pistes de solutions, focaliser sur la situation.
  • Modes de gestion de conflit : Évitements = pas exprimer son désaccord, accommodation : met sont point de vue en faveur de l’autre, compétition : tente d’imposer son point de vue, collaboration : recherche d’un gain mutuel, compromis : ni- perdant, ni- gagnant

MODÉLISATION DU COURS