GSO-1003

MODERNITÉ & POST-MODERNITÉ SELON LYOTARD

1- La modernité selon Jean-François Lyotard

  • Rôle central des États dans le développement collectif
  • Savoir centralisé autour d’experts
  • Connaissance = pouvoir de persuasion (lien avec leadership)
  • Politique au centre du social
  • Présence de valeurs fondamentales (grands récits)
  • Résultat: la société est organisée autour de grands récits qui font consensus

1.1 Les caractéristiques de la post-modernité

  • Modification du rôle des États
  • Éclatement des savoirs
  • Connaissance = $$$
  • Connaissance = exclusivité d’experts
  • Économie remplace le politique au centre du social
  • Survalorisation de la performance
  • Perte des grands récits
  • Résultat : la société n’est plus qu’une juxtaposition d’individus autocentrés

1.2 Différences entre modernité et post-modernité

  • Modernité: importance de la famille, industrialisation
  • Post-modernité: individualisme, changement de valeurs, perte du sens commun, point de vue plus subjectif

LA COMM EST-ELLE UNE SCIENCE?

2.1 Berthelot:

  • Non, tout comme la psycho ou la socio, c’est une discipline des sciences sociales, parce que chacune s’intéresse à un aspect de la réalité et nnon à l’ensemble du phénomène.

2.2 Bourdieux:

  • Le fait de ne pas toujours être en méthode hypothético-déductive limite la capacité d’établir des principes ou d’acquérir des données.  Les résultats sont limités à ce que l’on sait, à ce que l’on juge possible.
  • En alliant les 2 méthodes (inductive et déductive) on a une représentation de la réalité plus large.

2.3 Bouilleux? :

  • C’est une discipline en devnir car elle réfère encore trop à d’autres domaines de la socio et de la psycho entre autres.

 

 MODERNITÉ ET POST-MODERNITÉ SELON RIOU

3- Les valeurs associées à la modernité selon Riou

  • La modernité est associée aux technologies traditionnelles
  • La post-modernité est associée aux nouvelles technologies : cyberculture

3.1 La cyberculture

  • Composée de techniques qui permettent de se lier à autrui sans contacts physiques, rendant possible les réseaux sociaux.
  • Peut fragiliser le lien social parce que trop d’accès à des représentations différentes, s.éloignant ainsi du consensu possible.
  • Mais peut solidifier sous d’autres aspect parce que les contacts sont plus faciles.

3.1.1 Les promoteurs, la cyberculture…

  • est participative (crée des liens)
  • est socialisante
  • est désloisonnante
  • est émancipatrice

3.1.2 Les détracteurs, la cyberculture…

  • individualise
  • crée l’isolement social
  • crée une dépendance
  • permet la domination
  • permet l’exploitation

3.2 La réalité virtuelle selon Lévy

  • La virtualité ne s’oppose pas à la réalité mais à l’actuel (transgression des frontières de l’espace et du temps)
  • Est virtuelle, une entité déterritorialisée, capable d’engendrer plusieurs manifestations concrètes en différents moments et lieux déterminés, sans être attachée à un lieu et à un temps.