GSO-1003

HABERMAS ET L’AGIR COMMUNICATIONNEL

1- Le modèle de la communication selon Habermas

  

La communication selon Habermas

  • La communication repose sur un contrat social.  Un consensus de la population pour réaliser quelquechose en société. 
  • La communication vise l’intercompréhension et le consensus à travers un ensemble plus ou moins bien défini d’ententes intersubjectivement partagées
  1. Entente:  accord entre 2 ou plusieurs parties
  2. Intersubjectivment: entre sujets engagés dans l’action
  3. Partagée: vécue et comprise par les parties

2- Le modèle de l’interaction selon Habermas 

L’interaction sociale selon Habermas

 

  • Structuraliste: Les structures aliènent l’homme.  De la pensée de Rousseau : « L’Homme naît bon, et c’est la société qui le corrompt. »
  • Fonctionnaliste: Causes et effets, objectifs précis.  De la métaphore du télégraphe.
  • Pragmatique: Suit une logique en s’appuyant sur des faits.
  • Critique: Remise en cause des points de vue, vision souvent négative.
  • La communication est l’unique processus qui permet de construire le lien social.

 3- Habermas et l’espace public

  • L’espace public est un lieu de médiation entre l’État et la société.
  • C’est un espace qui reconnaît la discussion publique (argumentation) comme fondement de la démocratie.
  • L’espace public est beaucoup plus grand que l’espace politique parce que beaucoup plus large et comprenant tous les domaines.

3.1. La société: un réseau d’interactions (modèle)

  • La société s’entend et s’interprète comme un réseau d’interactions entre individus.
  • 2 types d’actions sociales:
  1. Agir stratégique: gagnant/perdant, logique instrumentale, rapport de force
  2. Agir communicationnel: notion de partage, entente des partenaires
  • Les conditions au consensus communicationnel (Lien avec socio po):
    • Prétention à la validité
    • Partage intersubjectif des prétentions
    • Possibilité d’argumentation

En somme, nous savons que l’interaction est un processus continu (1); centré sur le partage de significations, valeurs, normes, etc. (2); omniprésent, soit qu’il est impossible de ne pas communiquer (3); qui ne vit que par les langages, et non pas que par les mots (4); prévisible, parce que gérer par des normes (5); qui se vit d’égal à égal ou à la verticale (6); transactionnel, les échanges d’informations de Watzlawick (7); qui comporte des transactions symétriques (ou asymétriques) et complémentaires (8); qu’il s’effectue à 2 niveaux : contenu et relation (9); qui repose sur des ententes intersubjectivment partagées (10); dans lequel les participants jouent un rôle, établit en fonction des intentions de chacun (11); qui se vit comme une action, de deux types soit: stratégique et communicationnel (12); à travers l’argumentation, sur l’espace public (13).

Publicités