GSO-1003-00

OBJECTIF GÉNÉRAL

 

– Comprendre les principes et les processus de l’interaction sociale dans une perspective d’intervention en communication sociale. (Site web de l’UQTR)

– Comprendre la nature du lien social et être en mesure de poser un diagnostic sur la condition de celui-ci dans le contexte contemporain des études en communication sociale.

« Lorsque des personnes jusqu’alors inconnues l’une à l’autre se rencontrent, l’anonymat de leur relation qui, au mieux, ne fait que commencer à disparaître, se traduit pour eux-mêmes et pour les autres par de nombreux signes.  De même, lorsque des personnes en relation ancrée se trouvent sans encombre à portée de contact, le fait que leur relation n’est pas anonyme est indiqué.  En effet, dans les deux cas, les participants sont subtilement obligés de se traiter mutuellement de façon à révéler incidemment ces bribes d’information.  Toutes ces indications à propos des liens qui unissent les personnes, qu’elles impliquent des objets, des actes ou des expressions et à la seule exclusion de l’aspect littéral des énoncés explicites, je les nomme les «signes du lien ».

-Erving Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne: les relations en public,

 Paris: Éditions de Minuit, 1973, p. 186.

LE LIEN SOCIAL

1- Le lien social

1.1 Nature et définition

  • Le lien social est le sens que prend une relation particulière pour un ensemble d’acteurs vivant dans des environnements conventionnés.
  • C’est un ensemble de relations sociales qui s’organisent autour de consensus plus ou moins explicites en vue de développer ou de maintenir un minimum de cohérence et de cohésion sociale.  Il implique l’existence de normes et de règles de conduite à respecter.
  • C’est une construction sociale, sur la base des relations sociales.
  • Selon Habermas, c’est un ensemble d’ententes intersubjectivment partagées. (modèle)
  • C’est un ensemble de conventions, implicites et explicites, qui dictent le comportement des membres d’une collectivité.
  • C’est un ensemble de croyances et de valeurs autour desquelles il existe un consensus au sein d’une collectivité.
  • Il est une grammaire du comportement en société.  Et un contrat implicite qui oriente les membres d’une collectivité.

 1.2 Le lien social comme objet d’étude et comme champs d’intervention

  • Goffman: L’identité d’une personne se construit dans son rapport à autrui.  L’identité résulte d’un processus complexe qui lie étroitement la relation à soi et la relation à autrui, l’individuel et le social.  Ainsi, identité égale rapport à autrui(modèle)
  • Marc Émond: Les déclinaisons de l’identité:
  1. Sentiment de soi: ce qu’on ressent à un moment précis
  2. Image de soi: façon dont on se voit dans la société à un moment précis
  3. Représentation de soi:  façon dont on se décrit, analyse de nous-même
  4. Estime de soi: façon dont on s’évalue
  5. Continuité de soi: propre perception du changement dans l’individu (stabilité)
  6. Soi intime : personne qu’on est intérieurement
  7. Soi social: identité qu’on montre aux autres dans un groupe (normes)
  8. Soi idéal: ce que l’on voudrait être (construit par l’influence de la société)
  9. Soi vécu: comment on se sent être, englobe l’identité et toutes les autres déclinaisons
  •  Mead (1): Les instances de l’identité:
  1. MOI : ensemble des rôles tenus en société, valeurs et normes de la société que l’on veut respecter
  2. JE: spontanéité et innovation personnelle, ce que l’on ressent
  3. SOI: c’est l’identité, l’association entre le MOI et le JE
  • Mead (2): La synthèse de l’identité:
  1. L’identité est un processus.
  2. L’identité est un rapport de forces entre l’individuel et le social.
  3. L’identité est une construction à travers différents types de relations sociales.
  4. L’identité se construit toujours en fonction des rapports à autrui.

2- Les types de liens sociaux

Les types d’interactions sociales

HUMAINES

MÉDIATISÉES

  • Individu-individu
  • Individu-individu
  • Individu-groupe
  • Individu-groupe
  • Groupe-groupe
  • Groupe-groupe
  • Groupe-communauté
  • Groupe-communauté
  • Communauté-communauté
  • Communauté-communauté
  • Les médias (notamment les médias de masse) sont l’intermédiaire entre ces gens, c’est la nature de cet intermédiaire qui va modifier le message.
  • McLuhan: les médias sont l’extension de l’homme.  Tout ce qui permet la communication à petite et grande échelle peut être considéré comme un média.
Publicités