AEG-1019

ANIMATION ET INTERVENTION

Le groupe optimal de St-Arnaud

Les cinq principes de base

  • 1- La perception d’une cible commune et les relations entre les membres par rapport à celles-ci sont génératrices d’énergie.
  • Ce premier principe permet la naissance du groupe, le passage du rassemblement d’individus au système-groupe. Le système-groupe se définit dès lors comme un champ psychologique produit par l’interaction de trois personnes ou plus, réunies en situation de face à face dans la recherche, la définition et la poursuite d’une cible commune, l’interaction de chacun avec la cible commune et l’interaction des personnes entre elles.
  • 2- Le groupe se développement selon un processus de croissance dans la mesure où l’énergie disponible augmente par rapport à l’énergie résiduelle.
  • 3- L’énergie disponible se décompose en deux types : une énergie de production : source et effet de la participation. Elle alimente un processus primaire de production selon lequel le système-groupe demeure centré sur une cible commune qu’il ébauche, définit, poursuit et atteint. Ensuite, il y a l’énergie de solidarisation qui alimente un processus primaire de solidarité selon lequel les membres tiennent compte les uns des autres en tant que personnes-apportant-des-ressouces-au-groupe et permet au système-groupe de maintenir des liens entre les membres, leur évitant de se dissocier les uns des autres et favorisant le partage de la responsabilité collective.
  • 4- Le système-groupe maintient son harmonie dans la mesure où il convertit délibérément une partie de son énergie disponible en énergie d’entretien, dosage équilibré qui lui permet de lever ces obstacles ou de les atténuer à mesure qu’ils surgissent, et alimente un processus secondaire d’autorégulation.
  • 5- À mesure que le système-groupe coordonne, équilibre et intègre certains processus de base, il atteint la maturité qui lui permet d’atteindre la cible commune en utilisant toutes les ressources et se manifeste par le consensus. Le cinquième principe se formule donc comme suit : le système-groupe atteint sa maturité lorsqu’il est capable de consensus sur des aspects importants de sa croissance. Pour atteindre son rendement optimal, le système-groupe a besoin d’une somme importante d’énergie d’entretien.

Participation optimale et ses trois principes

  • 1- Tout membre peut contribuer au bon fonctionnement du système-groupe, quelles que soient les positions qu’il privilégie sur son axe de participation, pourvu qu’il occupe ces positions positivement ;
  • 2- Plus un membre est mobile sur son axe de participation, plus il contribue efficacement au processus de production, fournissant une plus grande contribution au groupe ;
  • 3- Un membre contribue davantage à la production du système-groupe lorsqu’il privilégie les positions émetteur-récepteur sur son axe de participation : c’est la distance optimale.

Communication optimale et ses quatre principes

  • 1- Manifester de l’attention aux personnes réunies et reconnaître les ressources que chacun apporte au groupe, créant ainsi des cercles d’interaction, le cercle optimal étant évidemment celui où tous les membres privilégient les positions émetteur-récepteur.
  • 2- Il est utile qu’un membre partage avec autrui les éléments socioémotifs qui l’empêchent d’osciller librement sur son axe de participation et de se maintenir à la distance optimale et qui l’incitent à se désolidariser des autres, pourvu qu’il puisse le faire de manière descriptive et non évaluative.
  • 3- Plus les membres acquièrent une conscience de groupe, plus ils se solidarisent et plus ils s’adressent à l’ensemble de groupe.
  • 4- Le groupe établit un leadership efficace lorsqu’il reconnaît et intègre le fait de la diversité dans la force d’attraction exercée par chacun sur les autres et dans la possibilité qu’a chacun de susciter ou de briser des cercles d’interaction.

Obstacles à la production et à la solidarité

  • Comment faire face aux obstacles? En ayant systématiquement recours à l’énergie d’entretien et en mettant au point d’efficaces mécanismes de fonctionnement : animation, auto-évaluation, procédures de décision.

MODÉLISATION DU COURS

About these ads